Étude sur le Dispositif Démissionnaire : Témoignages et Bilan 2022

Le dispositif Démissionnaire parfois appelé Démission-Reconversion, permet l’ouverture des droits à l’assurance chômage aux salariés du privé qui démissionnent pour réaliser une transition professionnelle.

Il s’adresse plus particulièrement aux personnes en activité qui veulent créer une entreprise ou suivre une formation pour changer de métier.

Transitons Pro Île-de-France a pour mission de valider le caractère réel et sérieux du projet présenté.

Qui sont le bénéficiaires en Île-de-France ? Quelle orientation donner à sa reconversion professionnelle ? Quel avenir pour les bénéficiaires ?

« Ce dispositif permet à des salariés de passer à l’acte en sécurisant leur projet et en
stimulant l’activité »

Pascal Coyo, Président de Transitions Pro Île-de-France

« 70 % d’entre eux présentent des projets de création ou de reprise d’entreprise. Cela démontre que ces salariés démissionnent pour créer ou reprendre une entreprise en recherchant plus de responsabilités en toute autonomie. »

Christophe JURKEW, Vice-Président de Transitions Pro Île-de-France

Cette étude consacrée au Dispositif démissionnaire s’appuie sur deux phases d’étude regroupant une approche quantitative puis qualitative. 

Dans un premier temps, le cabinet Qualitest a interrogé entre novembre et décembre 2021 tous les actifs ayant bénéficié du dispositif depuis sa mise en place. Parmi eux, 915 bénéficiaires de la région Île-de-France ont répondu à cette sollicitation par mail, permettant d’obtenir des résultats statistiquement représentatifs. Cette phase d’étude quantitative a permis de connaître le profil des bénéficiaires de la région et d’appréhender leur expérience.

Cette enquête a été complétée par une approche qualitative, menée par l’institut Praxis en septembre 2022. Dix bénéficiaires franciliens ont été interrogés à travers des entretiens semi-directifs afin d’évaluer l’impact du dispositif sur leur trajectoire professionnelle et évaluer leur satisfaction tout au long de la démarche.

Témoignages

« Je n’ai pas trouvé d’accord avec mon ancien employeur pour une rupture conventionnelle, et j’avais besoin de m’assurer un minimum de revenus pour la création de mon entreprise, ce que me garantissait le dispositif après une démission. J’étais motivé à entreprendre cette démarche car je me sentais en contradiction avec les valeurs prônées par mon ancien employeur. »

Yacine, 43 ans, ancien conseiller en protection sociale