Mon dossier est accepté, qu’est-ce qui se passe ?

dossier financement

Étape 1 : Télécharger  votre convention d’engagement

Disponible sur votre espace personnel, ce document est un accord qui précise les montants pris en charge par  Transitions Pro Île-de-France pour votre formation et le remboursement de votre rémunération.Visionnez notre tutoriel qui vous explique où trouver le document sur votre espace personnel.

Étape 2 : Signer la convention et nous la retourner

Le document est à retourner à Transitions Pro dans les meilleurs délais. La convention doit être signée par vous-même et votre employeur. À noter, dans le cadre d’un CPF Projet de Transition Professionnelle CDD, le salarié est le seul signataire de la convention d’engagement.

Étape 3 : Prévenir votre organisme de formation

Transitions Pro n’envoie pas de courrier à votre organisme ; celui-ci dispose de l’information de l’acceptation de votre dossier sur son espace personnel. Nous vous conseillons de prendre contact avec votre organisme de formation pour assurer votre place à la session souhaitée.

Étape 4 : Pendant la formation, vous intégrez votre formation, qui paye qui ?

Pendant toute la durée de votre formation, votre salaire continue à vous être versé par votre employeur. Il doit envoyer tous les mois la copie de votre bulletin de salaire à Transitions Pro qui le remboursera selon vos attestations de présence.

Chaque mois, assurez-vous que l’organisme de formation nous transmette l’attestation de présence signée par lui et par vous-même. Cette attestation doit comporter uniquement les heures de présence en formation. Toute absence, justifiée ou non, ne peut pas être prise en charge par Transitions Pro. Attention, des contrôles peuvent être effectués.

Dans le cadre d’un CPF Projet de Transition Professionnelle CDD, l’organisme de formation doit nous faire parvenir l’attestation de présence avant le 6 du mois suivant. Nous payons directement votre salaire et établissons votre fiche de paie mensuelle qui vous sera envoyée par courrier.

Chaque mois, Transitions Pro met à votre disposition dans votre espace personnel les informations de paiement.

Étape 5 : Clôture de votre dossier

Pour les personnes en CDI, nous clôturons votre dossier à la fin de votre formation.

Dans le cas d’un CPF Projet de Transition Professionnelle CDD, avant de clôturer le dossier, Transitions Pro vous fournira votre attestation Pôle emploi.

Pour tout événement (licenciement, maladie, rupture de contrat de travail) pendant votre formation, contactez-nous pour connaitre les démarches à effectuer et les choix qui s’offrent à vous.

Ces informations vous ont été utiles ? N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’informations complémentaires.

Bénéficier du Conseil en Évolution Professionnelle (CEP)

Le CEP, c’est quoi ?

Le Conseil en Évolution Professionnelle (CEP) est un service daccompagnement personnalisé et gratuit. Il est accessible à toute personne active, en emploi ou sans emploi. Quelque soient vos interrogations, il est bon d’en discuter avec un professionnel qui vous aide à faire le point et à réfléchir sereinement.

 

En profitant du CEP, vous prenez du recul sur votre projet et avez la possibilité de vous informer sur :

  • le marché de l’emploi et les métiers
  • la création d’entreprise
  • les formations et organismes de formation
  • les financements existants pour une formation, un bilan de compétences ou une VAE

 

Les 2 étapes du CEP

  • 1ère étape : un accueil individualisé
  • 2ème étape : un accompagnement personnalisé

Ces deux étapes ne sont pas obligatoires : si vous avez déjà un projet, vous pourrez passer directement à l’étape d’accompagnement.

Auprès de qui faire mon CEP ?

Le CEP est délivré par plusieurs structures. Votre interlocuteur dépend de votre statut ou de votre secteur d’activité :

  • Les agences du Groupement Évolution IDF (Tingari, ID Formation, Catalys Conseil) pour l’ensemble des actifs salariés franciliens ;
  • Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi ;
  • L’APEC pour les cadres ;
  • Cap Emploi pour les personnes en situation de handicap ;
  • Les Missions locales pour les jeunes.

Pour en savoir plus rendez-vous sur www.mon-cep.org

Comment être accompagné(e) à la création ou la reprise d’entreprise ?

Pour construire votre projet : bénéficiez des services d’accompagnement à la création d’entreprise

Les structures qui informent et accompagnent à la création d’entreprise sont multiples, vous trouverez notamment :

Attention si l’information est gratuite, ces structures développent aussi des services payants. N’hésitez pas les contacter pour avoir de plus amples informations sur leur offre de services.

09_Comment être accompagné(e) à la création

Le soutien financier

Créer son activité demande d’avoir un capital. De quel montant devez-vous disposer ? Vous en avez qu’une idée approximative ? Pour y voir plus clair, faites le point avec votre conseiller bancaire ou encore avec l’ADIE. Elle finance et accompagne les créateurs d’entreprise n’ayant pas accès au crédit bancaire.

Le financement participatif (crowdfunding) peut également aider les créateurs d’entreprise à rassembler les fonds nécessaires. Il s’agit de  plateformes de financement participatif qui mettent en relation des porteurs de projet avec des personnes intéressées  pour participer, au montant qu’il souhaite. (Par ex : Lendopolis, Captain contrat, etc.)

Le soutien des pairs

Une fois l’activité lancée et selon votre statut, vous pouvez être épaulé par différents réseaux professionnels. Par exemple, pour démarrer ou développer votre activité, vous pouvez vous installer dans  une couveuse, une pépinière, ou créer une société coopérative et participative (SCOP), etc.

De plus, les fédérations professionnelles sont également un bon moyen d’échanger et obtenir des conseils avisés de professionnels intervenant sur le même secteur d’activité que vous.

Et votre entourage dans tout ça ?

Votre entourage est-il au courant de votre projet ? Qu’en pense votre famille ? Ne négligez les pas dans votre projet de création d’entreprise vu l’investissement personnel et financier que demande la création d’entreprise, assurez-vous dans un premier temps qu’ils comprennent votre projet.

Réfléchissez à l’implication éventuelle de certains, faites-vous épauler par d’autres surtout si savez qu’ils ont une expérience dans le domaine.

Un projet de création d’entreprise ? Check-list des 6 bonnes questions à se poser

08_Un projet de création d'entreprise
Créer ou reprendre une entreprise

1- Pourquoi ai-je envie de créer ou reprendre une entreprise ?

Pour cela, faites le point sur votre envie de changement professionnel en réfléchissant aux raisons qui vous poussent à devenir votre propre patron :

  • Une envie de liberté
  • Avoir quelque chose à transmettre à vos enfants
  • Être entièrement responsable de votre activité
  • Gagner de l’argent
  • Vous avez fait le tour de votre poste et vous avez envie de challenge ?

Vos motivations sont-elles suffisantes et mesurées ? La création d’entreprise est-elle la seule réponse à votre envie de changement ? Il est important de connaître la raison de sa réelle motivation, et ce qui vous pousse à souhaiter franchir le cap. Elle vous permettra de vous conforter dans votre choix ou au contraire d’envisager d’autres solutions de changement de vie.

2- Quel est mon projet ?

C’est la question la plus importante. Prenez bien le temps d’y répondre et construisez votre idée avec des fondations solides afin qu’elle devienne un véritable projet de création d’entreprise. Le but est de mettre à plat les points forts et les points faibles de votre projet, sa cohérence et son réalisme.

  • Que vais-je faire ? Comment ? Où ? Avec qui ? Qui sont mes concurrents ? Avec quels moyens ?
  • Ai-je un projet (créer mon entreprise) ou deux projets : changer de métier et créer mon entreprise ? Pour une reconversion : il est important de lister notamment les compétences à acquérir, les formations, et les sources de financement envisageables.

3- Avec quels moyens financiers ?

La recherche de financement est une étape cruciale dans la création d’entreprise. Vous devez élaborer un business plan réaliste et viable afin qu’il ait des chances d’aboutir.

  • De combien ai-je besoin pour développer mon entreprise ? Il faut commencer par chiffrer approximativement les investissements dont vous aurez besoin pour démarrer et les moyens financiers dont vous disposez. Il s’agit d’une première ébauche de votre futur plan de financement que vous devrez présenter à vos investisseurs potentiels.

4- Est-ce que je souhaite tester un projet en gardant mon travail actuel ou me lancer, à temps complet dans ce nouveau projet ?

La création, et la reprise d’entreprise prend une dimension différente selon si vous l’envisagez comme une activité complémentaire, une activité à tester pour remplacer à terme votre emploi actuel ou une activité à développer immédiatement et complètement.

5- Ai-je les qualités, les compétences et la motivation nécessaires pour devenir entrepreneur ?

Réfléchissez bien à vos motivations  et les compétences à acquérir avant de de vous lancer.

  • Mon entourage sera-t-il prêt à m’aider ?
  • Comment mes compétences, mes connaissances et mes expériences m’aideront dans mon projet ?
  • Ai-je les qualifications nécessaires  par rapport à l’activité que j’envisage ? Ai-je le diplôme exigé ?
  • Suis-je prête à ne plus avoir le statut de salarié ?
  • Est-ce que j’ai le profil idéal d’un entrepreneur ?

Un entrepreneur est une personne : ayant le sens des responsabilités, capable de gérer son stress, qui fait preuve de réactivité, d’adaptabilité, qui mesure la notion de client, capable de demander de l’argent, de le réclamer en cas d’impayés et prêt à prendre des risques

6- Quel statut juridique correspond à mon projet ?

Une entreprise est liée à une forme juridique spécifique. De ce statut dépend le lien entre le chef d’entreprise, l’entreprise et ses clients. Entreprise individuelle, Société Anonyme (SA), Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL), les formes sont très différentes.

Votre envie de création d’entreprise est-elle à prendre au sens strict du terme ou pensez-vous à développer une activité au sens large : entreprise, association, SCOP, auto-entreprenariat, franchise, portage salarial, etc. ?

Vous êtes décidé à vous lancer ? Découvrez les outils que nous mettons à votre disposition pour vous aider, dans votre création d’entreprise : des fiches, et  des liens vers les structures adaptées