Fermer

Le 14 juin, de 9h à 14h, Transitions Pro Île-de-France organise un Forum des métiers spécial Industrie, BTP et Artisanat

Pour ceux qui cherchent un emploi : Recrutements en CDD, Interim et CDI à pourvoir immédiatement ! Inscrivez- vous ici 

Les 3 étapes clés de la réalisation de la VAE

  • 1ère étape : remplir le formulaire de recevabilité à la VAE

La première étape dans un parcours de validation des acquis de l’expérience consiste à envoyer votre formulaire de recevabilité à l’organisme certificateur choisi. Grâce au travail réalisé en amont avec votre CEP, cette étape ne sera qu’une formalité.

Dès réception, l’organisme va étudier la pertinence de votre demande selon la nature et la durée de votre expérience, et le lien avec la certification visée, puis vous recevrez le résultat de votre recevabilité :

  • s’il est positif : félicitations ! Vous pouvez continuer l’accompagnement avec votre organisme accompagnateur.
  • s’il est négatif, la démarche s’arrête, mais rien n’est perdu ! N’hésitez pas à faire le point avec votre CEP pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné et éventuellement renouveler votre demande.

  • 2e étape de la VAE : constituer et rédiger son dossier de validation

Cette phase vous permet d’être accompagné par l’organisme choisi dans la rédaction de votre dossier de validation. Dans ce dossier, vous allez notamment réunir les preuves de vos différentes expériences, en lien avec la certification visée.

Les durées et modalités d’accompagnement sont multiples et à établir avec votre organisme. Une fois votre suivi terminé et votre dossier rédigé, vous pourrez alors vous inscrire au jury d’évaluation ou à l’examen.

  • 3e étape de la VAE : l’examen devant un jury

Après réception et étude de votre dossier, l’organisme certificateur vous convoque soit à une mise en situation professionnelle soit à un entretien avec un jury pour démontrer votre expérience.

À la suite de cet examen, votre certification sera totalement, partiellement (une partie des blocs de compétences seulement) ou pas du tout accordée. Dans ce dernier cas, rapprochez vous de votre organisme certificateur pour étudier vos possibilités.